Allez au contenu, Allez à la navigation, Allez à la recherche, Change language

  • Applications
  • Tumblr
  • Instagram

Home > Article

Déclaration de Thierry Frémaux

Le 05.02.2016 à 15:22 - Mis à jour le 29.02.2016 à 14:02

Thierry Frémaux © Marcel Hartmann

 

L’information parue récemment dans la presse sur la sollicitation professionnelle dont je fais l’objet est exacte, même si cette offre date de plusieurs semaines. C’est après une longue réflexion que j’ai pris la décision de ne pas l’accepter et de conserver les fonctions qui sont les miennes au Festival de Cannes, ainsi qu’à l’Institut Lumière à Lyon, au service du public, des artistes et des professionnels du cinéma du monde entier.

J’ai été très sensible à l’intérêt que l’on m’a porté et je le mets aussi au crédit du travail collectif que nous accomplissons avec les équipes que j’ai la fierté de diriger. Même si c’est avec une pointe de regret que je décline l’aventure qui m’est proposée, c’est pleinement confiant dans le futur de l’action culturelle publique que je reste fidèle à mes engagements.

Je voudrais exprimer ma profonde gratitude envers ceux qui m’ont fait l’honneur de penser que je pouvais les accompagner. Ce n’est pas à eux que je dis non, c’est au plus grand festival de cinéma du monde que je continue à dire oui et c’est à son bel avenir que je souhaite continuer à œuvrer, comme je souhaite poursuivre le développement de l’Institut et du festival Lumière.

Je voudrais remercier chaleureusement tous ceux qui se sont manifestés ces derniers jours et qui, en m’adressant des messages, ont guidé et aidé ma réflexion et en particulier Frédérique Bredin, Pierre Lescure, Bertrand Tavernier, tous trois Présidents du CNC, du Festival de Cannes et de l’Institut Lumière, ainsi qu’Audrey Azoulay, conseillère Culture et Communication à l’Elysée et Gérard Collomb, Maire de Lyon.

 

Thierry Frémaux
 

Facebook Twitter Imprimer