Allez au contenu, Allez à la navigation, Allez à la recherche, Change language

  • Applications
  • Tumblr

Home > Le Quotidien

Le Quotidien 2011

  • Actualités
  • Vidéos
  • Photos
  • Audios

Les Biens-Aimés, point final en chanson

Le 20.05.2011 à 00:00 - Mis à jour le 22.05.2011 à 18:50

Christophe Honoré © AFP
Christophe Honoré © AFP

Christophe Honoré clôturera cette 64e édition du Festival de Cannes avec Les Bien-Aimés (Hors Compétition), son huitième long-métrage. Le film, porté par les comédiens chers au cinéaste, est une comédie musicale qui fait écho aux Chansons d’Amour, présenté à Cannes en 2007.


Chiara Mastroianni, Ludivine Sagnier, ou encore Louis Garrel. Mais aussi Michel Delpech et Milos Forman pour compléter un casting à la tête duquel on retrouve Catherine Deneuve. Christophe Honoré ne revient pas seulement au Festival de Cannes en compagnie de quelques-uns des acteurs qui sont régulièrement apparus à l’affiche de ses films. Le réalisateur fait également son retour en Sélection officielle avec une comédie musicale, quatre ans après Les Chansons d’Amour.


"Je ne croyais vraiment pas que mon prochain film serait une comédie musicale. J’avais juste l’intention, pour remercier Alex Beaupain - L’auteur de la bande originale des Chansons d’Amour -, de lui commander une chanson, explique Christophe Honoré. Nous avons finalement terminé avec douze chansons qui s’intègrent dans la continuité de l’action".


Les Biens-Aimés est le huitième long-métrage de Christophe Honoré, qui dirige pour la première fois Catherine Deneuve. L’actrice incarne Madeleine, une mère dont la fille, Véra (Chiara Mastroianni), tombe amoureuse. Mais Henderson (Paul Schneider), l’homme dont elle s’est éprise et qui vit à Londres, ne se sent pas capable de l’aimer.


"Les Biens-Aimés commence en 1963 et s’achève en 2008. C’est long, quarante-cinq ans !, ajoute le réalisateur dont c’est la troisième présence à Cannes depuis Dix-Sept Fois Cécile Cassard (2002). A travers les sentiments, mon envie était de parler d’une manière, je l’espère pas trop symbolique, de deux générations avec cette idée que la vulnérabilité est plutôt du côté des plus jeunes".

B.P.

 

Le film est projeté ce samedi à 11h30, Grand Théâtre Lumière, et dimanche à 19h15 et 23h30, Grand Théâtre Lumière.

Choisir une année :

Au jour le jour...

       1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31

Nous suivre