Allez au contenu, Allez à la navigation, Allez à la recherche, Change language

  • Applications

Home > Le Quotidien

Le Quotidien 2012

  • Actualités
  • Vidéos
  • Photos
  • Audios

Questionnaire Un Certain Regard : Pablo Trapero pour Elefante Blanco

Le 21.05.2012 à 00:00 - Mis à jour le 30.01.2013 à 15:19

Pablo Trapero © FIF/GT
Pablo Trapero © FIF/GT

L’Argentin Pablo Trapero revient à Un Certain Regard avec le même duo vu en 2010 dans Carancho : sa femme Martina Gusman et la vedette argentine Ricardo Darin. Avec Elefante Blanco, le réalisateur examine un vice de la société argentine et se penche sur les habitants des favélas, délaissés et livrés à eux-mêmes.

Que vous évoque Un Certain Regard ?
La première fois que je suis venu à Cannes, c’était à Un Certain Regard. Cette année, j’y présente deux films : 7 Jours à la Havane et Elefante Blanco. C’est une belle sélection pour mes films. J’aime beaucoup venir à Cannes.

Pourquoi le cinema est-il essentiel pour vous ?
Parce que j’adore le cinéma. J’aime le cinéma en tant que spectateur et en tant que réalisateur. J’ai fait un peu de théâtre, de la musique, j’ai étudié l’architecture, j’ai enseigné le théâtre à des enfants… Là, je fais un peu de tout ça.

Quel genre de cinéma ou quel film n’a cessé de vous inspirer ?
J’aime les films qui changent le regard, qui m’émeuvent, pour un sentiment provoqué ou pour un thème. Dans tous les cas, j’apprécie la capacité d’un film à émouvoir.

Quelle question aimeriez-vous poser au réalisateur de votre choix ?
"Que faut-il faire pour ne jamais perdre l’inspiration ?" Je pourrais la poser à Chaplin ou à Fellini.

Qu’attendez-vous du Festival de Cannes ?
J’espère que le film Elefante Blanco pourra émouvoir, que  les spectateurs se sentiront impliqués, les spectateurs de nombreux pays, des critiques de cinéma et des curieux.

 

TK

 

 

Le film sera projeté lundi 21 mai à 14 heures et 22h15, Salle Debussy

Choisir une année :

Au jour le jour...

  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31

Nous suivre